Téléphone: +(33) 06 33 29 93 01 | Email: info@ecoglass.fr

Aides et financements

Toutes les aides disponibles pour la fenêtre isolante

Des fenêtres mal isolées peuvent causer jusqu’à 15% de surconsommation énergétique. Installer des fenêtres isolantes telles que des fenêtres double ou triple vitrage, vous permettront non seulement de réduire significativement votre consommation énergétique mais amélioreront aussi la valeur de votre bien immobilier.

Un investissement qui se justifie donc parfaitement, d’autant plus de l’achat de fenêtres isolantes et éligible à plusieurs aides écologiques telles que le crédit d’impôt transition énergétique, l’éco PTZ, la prime énergie, la TVA à taux réduit, les subventions de l’ANAH etc.

Les fenêtres double-vitrage permettent de réduire significativement les pertes de chaleur d’un logement (jusqu’à 15%) . Leur installation va à la fois améliorer votre confort thermique et réduire vos besoins en chauffage. Leur prix est relativement élevé, d’autant plus qu’il faut souvent en changer plusieurs en même temps. Mais elles sont éligibles à plusieurs aides écologiques telles que le crédit d’impôt, l’éco prêt à taux zéro, les subventions de l’ANAH ou encore la prime énergie. Souvent cumulables, ces aides peuvent représenter jusqu’à 80% du coût d’achat des fenêtres.

Pourquoi remplacer ses fenêtres par du double vitrage

Des vitrages mal isolées réduisent votre confort thermique (sensation de froid plus important, buée sur les fenêtres, trace d’humidité sur les murs, etc.) et augmentent votre consommation énergétique (jusqu’à 15%). Il est donc conseillé d’installer des fenêtres double vitrage bien isolante.
Cependant, cette opération a un coût assez important, pouvant se chiffrer à plusieurs centaines, voire milliers d’euros ; pour peu qu’on ait plusieurs ouvertures à remplacer.
Heureusement, de nombreuses mesures gouvernementales visent aujourd’hui à encourager la diminution de dépenses énergétiques. Il existe tout un bouquet d’aides et de solutions de financement, donT certaines sont cumulables. Dans le meilleur des cas, elles peuvent financer jusqu’à 80% du coût global de votre projet !

Parmi ces aides écologiques, on peut citer entre le crédit d’impôt transition énergétique, la prime énergie, l’éco prêt à taux zéro, la TVA réduite et les subventions de l’ANAH.

Le Crédit d’Impôts pour la Transition Energétique (CITE)

Le CITE fait partie des aides possibles puisqu’il concerne entre autre « l’isolation thermique des parois opaques et vitrées ». Ce crédit d’impôts – sous forme de déduction ou de remboursement selon les cas – se monte à 30% du prix TTC des fenêtres (après déduction des autres primes obtenues). Il est facile à obtenir puisqu’il n’est pas lié à des conditions de ressources. Le CITE est destiné aux propriétaires ou locataires occupant à titre de résidence principale un logement achevé depuis plus de deux ans. D’autre part, le matériel doit être fourni par l’entreprise qui l’installe, et cette entreprise doit être qualifiée RGE (Reconnue garante de l’environnement).

Pour l’obtenir, remplissez le formulaire 242 RICI lors de votre déclaration de revenus (pour les revenus de l’année où les travaux ont été terminés).

Le CITE est compatible avec la prime énergie, l’éco-prêt à taux zéro, les aides de l’ANAH…

La Prime Energie

La Prime énergie est compatible avec ce genre de travaux. C’est la principale incitation aux travaux de rénovation énergétique qui repose sur l’appui financier des fournisseurs d’énergie. Ceux-ci sont obligés de promouvoir l’amélioration énergétique des habitations, sous peine de pénalités financières. Ils proposent des prêts bonifiés, des diagnostics énergétiques, mais surtout le rachat de « CEE » (Certificats d’Economies d’Energie) qui vous seront remis après la fin des travaux (exécutés par une entreprise RGE).

Pour que votre dossier soit éligible, vous devez le constituer avant tout engagement (signature de devis, versement d’acompte, etc.) de vos travaux.

La réception du chèque, une fois le dossier complété, est assez rapide, autour d’un mois en général.

Veuillez bien noter que la prime énergie n’est pas cumulable avec les aides de l’ANAH.

L’Eco-Prêt à Taux Zéro

Ne sont éligibles à l’éco PTZ que les projets incluant au moins deux éco travaux appartenant à des catégories différentes, par exemple isolation des murs et installation d’une poêle à granulés ou bien installation d’un poêle à granulés et d’une pompe à chaleur.

Il est à destination des propriétaires (occupant ou bailleur) souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique sur un logement servant de résidence principale et dont la construction a été achevée avant le 1er Janvier 1990.

L’éco prêt à taux zéro est un prêt classique, qui s’obtient auprès d’un organisme de crédit agrée. La seule différence étant que le taux d’intérêt est fixé à 0%.

Il peut vous aider à financer la globalité de votre projet, achat du matériel, frais d’installation, dépose des anciennes fenêtres, ou même assurance maître d’ouvrage éventuellement souscrite.

Son montant maximum est de :

  • 20 000 € remboursables sur 10 ans, pour la réalisation d’un bouquet de deux travaux
  • 30 000 € remboursables sur 15 ans, pour la réalisation d’un bouquet d’au moins trois travaux

La TVA réduite à 5,5%

Si vous êtes propriétaire ou locataire et que votre logement a été achevé il y a plus de deux ans, vous pouvez bénéficier pour vos remplacements de fenêtres d’une TVA à 5,5% au lieu de 10% pour les travaux d’installation. Cela concerne tous les travaux éligibles au CITE. De plus, c’est l’entreprise qui réduit directement la TVA sur sa facture, vous avez juste quelques justificatifs à fournir, sur l’âge de la maison par exemple.

Les aides de l’ANAH

L’Agence Nationale de l’Habitat met en application le programme Habiter Mieux, qui concerne avant tout les ménages à revenus modestes. Elle concerne les propriétaires bailleurs ou occupants. Sur le site de l’ANAH, vous pourrez comparer votre revenu fiscal de référence avec les plafonds autorisés pour en bénéficier. Ces aides ne sont pas attribuées de manière systématique, même si vous remplissez tous les critères d’attribution.

Quoi qu’il en soit, le logement doit avoir plus de 15 ans, et ne pas avoir bénéficié d’autres aides de l’Etat dans les cinq dernières années. Par contre, un point à vérifier : il faut que les travaux améliorent d’au moins 25% la performance énergétique de l’habitation, ce qui n’est pas forcément le cas pour un remplacement de vos fenêtres. Les aides de l’ANAH ne sont pas compatibles avec la prime énergie et les autres subventions reposant sur le dispositif des certificats d’économies d’énergie. Elles sont par contre compatible avec le crédit d’impôt transition énergétique et l’éco-prêt à taux zéro.

—– Garanties & Labels —–

VOUS AVEZ UN PROJET ?

Nous sommes à votre disposition tout près de chez vous pour vous orienter dans vos projets de neufs et de rénovation.
PRENDRE RENDEZ-VOUS